youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

revolutionary ideas FB bannerFR

États-unis - Le contrôle des armes et la lutte des classes

Les tueries au Colorado et Connecticut, à Boston et à travers le pays (qui ont eu lieu en 2012 et au printemps 2013) ont choqué beaucoup de gens. Comme nous l’avions expliqué précédemment dans les pages deSocialist Appeal, ces incidents répétés de violence sont un signe de la décadence du capitalisme américain. Le déclin du capitalisme n’offre aucun futur pour la jeunesse d’aujourd’hui, seulement du désespoir et d’illusoires distractions et évasions. Chômage élevé, dette, manque d’infrastructure de santé, aliénation et sentiment général d’insécurité sont suffisants pour pousser certains à l’extrême. C’est seulement en changeant la société, en offrant à chacun un espoir en un avenir meilleur, en mobilisant les gens de manière à ce qu’ils veuillent vivre leur vie plutôt qu’elle leur échappe, que nous pourrons en finir avec ces crimes horribles.

Etats-Unis : le « shutdown » illustre la gravité de la crise

Le 1er octobre, le shutdown (la fermeture) de plusieurs administrations et services fédéraux a placé le gouvernement américain au bord de la faillite pendant 16 jours, jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé au niveau du Sénat et de la Chambre des représentants sur le vote du budget de l’Etat. Sans accord, le Département du Trésor américain aurait été à court de crédits et aurait été obligé de choisir à quelles dépenses publiques renoncer. Par exemple, les contrôles de santé et les prestations aux anciens combattants auraient cessé.

Brésil : révolte de la jeunesse, attaques de l’extrême-droite

Ce qui a commencé comme une petite manifestation contre une augmentation de 20 centimes du prix du ticket de transport public à São Paulo s’est transformé en un mouvement de masse national impliquant plus d’un million de personnes dans 80 villes du pays – et ce après avoir obligé le maire de São Paulo, Fernando Haddad, et le gouverneur régional, Geraldo Alckmin, à faire marche arrière le 19 juin.

Risque de coup d’Etat au Venezuela – Mobilisation !

Ce dimanche 14 avril, le candidat bolivarien Nicolas Maduro a remporté les élections présidentielles du Venezuela. Le résultat est serré. Après décompte de 99,12 % des voix, sur la base d’une participation de 78,71 % des électeurs, Maduro a recueilli 7 505 378 voix, soit 50,66 %, contre 7 270 403 voix pour le candidat de l’opposition Capriles, soit 49,07 %. Capriles a déclaré contester le résultat du vote et exige un recomptage intégral des bulletins de vote. Depuis, le décompte de 100 % des votes a légèrement augmenté l’avantage de Maduro.

Hugo Chavez est mort : le combat pour le socialisme continue !

Déclaration de la Tendance Marxiste Internationale

Hugo Chavez n’est plu. La cause de la liberté, du socialisme et de l’humanité a perdu un champion courageux.

Il est décédé mardi 5 mars à 16h25 heure locale. La nouvelle a été annoncée par le vice-président Maduro. Le président avait tout juste 58 ans, et il est resté 14 ans au pouvoir. Il s’est battu avec le cancer ces deux dernières années, mais quand la nouvelle de sa mort a été annoncée, ce fut un choc.