youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

revolutionary ideas FB bannerFR

Baltimore, Bernie Sanders et les perspectives pour la révolution américaine

 

C’est avec rage que le mouvement #BlackLivesMatter reprend après le meurtre atroce de Freddie Gray. Des dizaines de milliers de personnes ont à nouveau envahi les rues, à travers le pays, pour protester contre le racisme et la brutalité policière. Ces meurtres — malheureusement habituels et rarement reconnus comme tels — sont en train de réveiller de puissantes forces qui sommeillaient depuis longtemps dans les entrailles de la société.

La Grèce à la croisée des chemins

L’arrivée de Syriza au pouvoir a suscité un immense espoir – en Grèce bien sûr, mais aussi dans toute l’Europe. Pour la première fois depuis le début de la crise, un parti se déclarant opposé à l’austérité a remporté les élections. Le programme électoral de Syriza – le « programme de Thessalonique » – comprenait toute une série de mesures sociales d’urgence visant à soulager les souffrances des Grecs les plus pauvres et à revenir sur les mesures réactionnaires des gouvernements précédents : augmentation du salaire minimum, restauration des conventions collectives, embauches massives de fonctionnaires, etc.

 

Grèce : l’heure du choix

Il faut lutter pour renverser la dictature du Capital et remplacer l’Europe des banquiers et des capitalistes par une Europe des peuples, une Europe fondée sur une solidarité, une égalité, une harmonie et une démocratie authentiques, une Europe unifiant ses ressources gigantesques dans un plan de production commun, sous la direction et le contrôle démocratique des travailleurs eux-mêmes : des Etats-Unis Socialistes d’Europe.

Le Venezuela, une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis ?

Le 9 mars 2015, le Président Obama a publié un décret d’« urgence nationale », affirmant que « la situation au Venezuela » présente une menace exceptionnelle à la sécurité nationale et à la politique étrangère des Etats-Unis.

Comité Central de Syriza – Intervention de la « Tendance Communiste »

Le Comité Central (CC) de Syriza s’est réuni les 28 février et 1er mars derniers, au lendemain de l’accord avec l’Eurogroupe. La principale opposition interne, la « Plateforme de gauche » du ministre Lafazanis, a présenté un amendement critiquant l’accord. Il a recueilli 68 voix, soit 41 % des membres du CC. Le nouveau secrétaire du parti, Tassos Koronakis, a été élu avec à peine 102 voix sur 199. Le CC de Syriza a envoyé un signal clair au gouvernement.

Nos camarades de la « Tendance Communiste de Syriza » sont moins importants, numériquement, que la « Plateforme de gauche ». Mais ils constituent une opposition de gauche ferme, marxiste – et qui grandit. Ils ont deux élus au Comité Central de Syriza, dont Stamatis Karagiannopoulos, qui est intervenu dans le débat. Il a apporté un soutien critique à l’amendement de la « Plateforme de gauche ». Puis il a présenté une motion de la Tendance Communiste (qui a recueilli deux voix). Nous publions ci-dessous des extraits de son discours.