youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Socialist Fightback Student Web banner

Il y a 100 ans, les femmes entamaient la révolution russe

16864862 10158502325745105 8125850664731813690 nChaque année, en date du 8 mars, la Journée internationale de la femme est célébrée à travers le monde. De nos jours, il s’agit essentiellement d’une journée de sensibilisation et de rappel de l’oppression vécue par ces dernières. Cette année, cette journée a une signification particulière puisqu’il s’agit également de l’anniversaire du commencement de la révolution russe de 1917.

Hillary Clinton, le féminisme libéral et l'émancipation des femmes

Dans de sa campagne pour l'investiture démocrate, Hillary Clinton tente de se présenter comme la championne des droits de femmes, faisant appel à la solidarité féminine (sisterhood) et à la possibilité de devenir la première présidente américaine afin de mobiliser les appuis. Bien qu'il y ait effectivement une couche de la jeunesse qui la perçoive comme la candidate la plus progressiste du fait de son genre, beaucoup de jeunes femmes et hommes américains voient clair dans son jeu, et la voient comme faisant partie d'un establishment qu'ils haïssent de plus en plus.

Le marxisme et le féminisme dans le mouvement étudiant

Comite femmes GGILes idées du féminisme ont traditionnellement trouvé un soutien dans les universités, et ces idées bénéficient actuellement d'un regain de popularité parmi les étudiant-es. À une époque où les idées du marxisme trouvent également un écho croissant dans le mouvement étudiant, quelle attitude les marxistes prennent-ils envers les différentes idées féministes? Jusqu'où ces écoles de pensée sont-elles compatibles? Quels sont les points de désaccord entre elles? Et qu'est-ce que cela signifie que de s'appeler une « féministe-marxiste » ?

Abus sexuels sur des femmes autochtones par la police : nous demandons la justice!

val d orDes femmes autochtones de Val-d’Or ont récemment exprimé des accusations très troublantes de violence sexuelle et physique par des officiers de la sûreté du Québec. Les allégations furent découvertes par l’équipe d’Enquête et diffusées par Radio-Canada le 22 octobre dernier. L’émission enquêtait sur la disparition de Sindy Ruperthouse, une femme algonquine disparue de Val-d’Or depuis avril 2014, et du suivi de la SQ sur ce sujet qui témoigne de beaucoup de laisser-aller. Dans ce processus d’investigation, l’équipe d’Enquête a levé le voile sur la réalité dégoûtante d’abus de la part de la police locale, abus qui remontent à une vingtaine d’années.