youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

revolutionary ideas FB bannerFR

Convention du NPD 2016 : une révolte de la base chasse Mulcair

Le dirigeant du NPD fédéral Thomas Mulcair a subi une défaite historique alors que 52% des 1800 délégué-es qui ont assisté à la convention du 8-10 avril ont voté en faveur d’une nouvelle direction. C’est la première fois au Canada que le dirigeant de n’importe quel parti d’envergure perd lors d’une révision de la direction au sein de son parti. Comme la CBC l’a fait remarquer, « Pour mettre en contexte, la dernière fois qu’un dirigeant d’un des principaux partis fédéraux a perdu lors d’une révision de la direction, ce fut Joe Clark en 1983. Il avait reçu 67% d’appuis. » Il s’agit là d’une solide défaite pour la bureaucratie, celle-ci étant stoppée par une révolte de la base contre cet échec que fut le virage à droite du parti.

Corruption au Québec : Enveloppes brunes et portes-tournantes

Le dépôt du nouveau budget provincial s'est fait voler la vedette le 17 mars dernier. À l'issue d'une enquête de l'Unité permanente anticorruption (UPAC), sept personnes ont été arrêtées sous des chefs d'accusation de corruption, de fraude envers le gouvernement et d'abus de confiance, dont deux ex-ministres et un ancien directeur de cabinet libéraux ainsi qu'un ancien attaché politique de Pauline Marois. Ce coup d'éclat, quelques mois après le torpillage du rapport de la Commission Charbonneau, vient vivement rappeler aux travailleur-euses québécois la profonde corruption de l'ensemble de la classe politique. Pour l'UPAC, la corruption serait même un problème « systémique ». Or, loin d'être un problème pour l'État capitaliste, la corruption est son mode de fonctionnement.

Hausse des primes des banquiers en pleine crise économique : nationalisons les banques sous le contrôle des travailleurs et travailleuses!

Tout en ayant licencié 4 664 travailleurs-euses, les six plus grandes banques du Canada ont obtenu un profit combiné de 35 milliards de dollars et réservé le montant de 12,5 milliards de dollars pour les primes de leurs cadres supérieurs à la fin de 2015. Il est devenu clair comme de l'eau de roche que les banquiers du Canada n'ont pas souffert de la même façon que la classe ouvrière et les démunis pendant la présente crise économique.

 

Un milliard pour sauver Bombardier, l'austérité pour les travailleurs et les travailleuses

Alors même que le Front commun intersyndical organise la grève et que le gouvernement lui répète qu’il n’a pas d’argent pour satisfaire ses modestes demandes, et que les libéraux vont de l’avant avec un colossal programme d’austérité, la multinationale d’origine québécoise Bombardier vient de recevoir un cadeau de un milliard de dollars US de la part de ce même gouvernement. Ce geste, qui peut être correctement qualifié «d’aide sociale aux entreprises», montre que l’hypocrisie de Couillard et sa bande atteint des sommets tout simplement inégalés. Comme si cela n’était pas assez, les libéraux québécois demandent à leur contrepartie fédérale d’égaliser leur contribution.

Élections fédérales canadiennes 2015 : l’austérité des conservateurs rejetée, le NPD humilié

12144655 763801547086676 2839535174104686110 nLes Canadien-nes ont voté pour le changement et rejeté l'austérité des conservateurs de Harper. Cependant, le parti travailliste du Canada, le NPD, n'a pas su utiliser à son avantage le sentiment général anti-austérité qui se trouve au sein de la population canadienne. Sous la direction de l'ancien libéral Tom Mulcair, le parti a effectué un tournant vers la droite et adopté le ton de la modération extrême. Cela a désillusionné la population qui voulait du changement et a permis aux libéraux de Justin Trudeau de combler le vide politique à gauche.