youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

Lock-out à l’ABI : il est temps de nationaliser!

alcoa to curtail additional capacity at aluminerie de becancour smelter in canada 41739Le 11 janvier marquait le sombre anniversaire d’un an du lock-out de l’aluminerie de Bécancour (ABI). Ceux qui parlaient encore d’une possibilité de négociation raisonnable avec les copropriétaires, Alcoa (75%) et RioTinto (25%), peuvent pratiquement sceller leurs cercueils. Certains syndiqués avaient encore récemment l’espoir que le premier ministre François Legault interviendrait en leur faveur. Mais après quelques rencontres de celui-ci avec les dirigeants syndicaux et patronaux, leurs espoirs ont dû être éteints à grands jets de boyau d’arrosage. Celui qui se dit nationaliste a ouvertement choisi le camp de ces multinationales américaine et anglo-australienne et abandonné les travailleurs québécois en lock-out.

Les travailleurs de GM Oshawa adoptent une résolution de La Riposte en faveur de la nationalisation

labourfightbackwithOPSEUSigne de la combativité grandissante des travailleurs face aux attaques des patrons et de leurs sous-fifres au gouvernement, deux résolutions proposées par La Riposte syndicale ont obtenu l’appui de sections locales et d'organisations syndicales. L'une d'entre elles appelle à la nationalisation de General Motors (GM) sous contrôle démocratique des travailleurs. L'autre est un appel aux travailleurs à combattre les lois de « retour au travail » et sur les « services essentiels » qui nient leur droit démocratique à la grève.

Les travailleurs de l’industrie du jeu vidéo s’organisent

screen shot 2018 12 20 at 5.33.50 pmL'article ci-dessous est une traduction d'un article paru sur le site de la section britannique de notre internationale le 21 novembre dernier. La campagne Game Workers Unite que l'article évoque a trouvé écho un peu partout dans le monde, et un chapitre s'est notamment créé à Montréal. Lors du MIGS (Montreal International Game Summit) de cette année (12-13 novembre 2018), une des grandes conférences internationales pour les développeurs de jeux vidéo qui se déroule à Montréal, le thème de la syndicalisation, pour la première fois, a été abordé, avec notamment des représentants du chapitre local de GWU (Game Workers Unite), mais aussi du STJV français - Syndicat des Travailleurs et Travailleuses du Jeu Vidéo. La CSN avait essayé d'organiser les travailleurs du milieu il y a quelques années, sans succès. Nous ne pouvons que soutenir cette campagne pour organiser des travailleurs et travailleuses particulièrement exploités, comme vous allez pouvoir le constater.

La logique du marché frappe : 93 syndiqués d’ADM remplacés par des sous-traitants

aeroports de montreal vector logoLe 27 février dernier, Aéroports de Montréal (ADM) a annoncé le licenciement de 93 coordonnateurs, préposés à l’accueil et agents administration et sûreté, membres de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC). Depuis décembre, une épée de Damoclès planait au-dessus de leurs têtes. La partie patronale les menaçait de les remplacer par des sous-traitants s’ils n’acceptaient pas une diminution de salaire de 28% à 33%. Le syndicat avait fait une contre-proposition à la solution de la sous-traitance et des négociations avaient débuté. Expliquant maintenant que les « propositions présentées n’ont pas atteint les objectifs de réduction de coût recherchés », ADM se débarrasse ainsi du tiers des syndiqués de l’aéroport.

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!