Quatre personnes ont eu la chance d’intervenir lors du débat sur l’amendement du préambule du Nouveau Parti démocratique (NPD) à Montréal, ce dimanche. Ceci est le texte originale de l’intervention de notre militante, Atefa Akbary, de la circonscription électorale Saint-Hubert—Saint-Bruno, qui était parmi les deux personnes à parler contre la motion.

Bonjour, mon nom est Atefa Akbary de Saint-Hubert—Saint-Bruno et je vais m’exprimer contre cette résolution.

Je suis une jeune de 22 ans et il est inquiétant que ceux de ma génération sont appelés la génération perdue. Dans l’histoire, nous allons être les premiers à avoir des conditions de vie inférieures aux générations précédentes. Cela est une indication importante de l’échec du système en place d’assurer une justice et une sécurité sociale. Je faisais partie du mouvement étudiant. Des centaines de milliers de jeunes ont marché dans les rues pour exprimer leur insatisfaction à l’égard du système actuel et exiger du changement. Si nous acceptons cette résolution, cette masse de jeunes va nous percevoir en tant que membre du «système» et non comme une véritable alternative qui répondra à leurs demandes.  Il est donc important de demeurer fermes sur nos principes de socialisme démocratique afin de remédier à cette situation.

Une autre raison contre cette résolution est que toutes les mentions de propriété sociale et de nos principes socialistes démocratiques y sont enlevées pour être remplacées par des clauses opiniâtres, mais sans direction concrète. Je tiens à vous rappeler que la vague orange qui a déferlée sur le Québec n’était pas un miracle tombé du ciel. L’échec des conservateurs à assurer un progrès social, économique et politique du Canada a poussé l’électorat à être confronté à un choix entre le Parti libéral du Canada, qui ne prend position sur aucun sujet, et le Parti des Néo-Démocrates qui leur offrait clairement un changement dans la bonne direction. C’est en faisant campagne sur une plate-forme basée sur nos principes socialistes démocratiques résumés dans notre préambule actuel que nous avons accru la confiance et le support que les Canadiens ont en nous.  En tant qu’opposition officielle, ce n’est pas le temps de prendre le risque de se faire confondre avec les libéraux. C’est précisément leur manque de prise de positions sur des sujets importants qui a poussé les Canadiens à se tourner vers le NPD. L’excuse de modernisation ne tient pas puisque les idées libérales ont déjà été entendues et ce sont de vieilles idées qui n’attirent plus personne, causant la triste situation dans laquelle le Parti libéral du Canada s’est retrouvé aux dernières élections.

Nous devons continuer à être la vraie alternative au système basé sur le profit qui s’est prouvé à être non viable. Le retrait de l’engagement à la suppression de la pauvreté signifierait qu’on accepte l’économie de marché en place. Toutefois, aucun pays capitaliste dans l’histoire n’a réussi à éradiquer la pauvreté. Alors que 15 % des enfants canadiens vivent dans la pauvreté et que chez les adultes, la proportion est de un sur dix, il est primordial de rester authentiques à nos racines socialistes en faisant du combat contre la pauvreté une priorité.

Confrères et consoeurs néo-démocrates, je vous conseille vivement de voter contre cette résolution. Non seulement elle nous distancie de nos racines et de nos valeurs socialistes démocratiques, et trahit notre héritage, mais elle risque fortement de réduire le support gagné à travers notre dur travail en vue des élections de 2015.

Merci!

Photo gracieusement fournie par Agela Zhu.

—-

Joignez-vous à la riposte socialiste!

Le virage à droite du NPD fédéral sous Thomas Mulcair signifie qu’il n’y a jamais eu de moment plus important que maintenant pour construire l’alternative socialiste au sein du parti. Le socialisme ne peut pas être « enlevé » du NPD. Il est là depuis la fondation du CCF et du NPD, et il prend de l’énergie à partir des luttes de la jeunesse, ou des travailleurs et des peuples opprimés (comme le mouvement étudiant québécois, Occupy, et Idle No More). Même si nous avons eu ce recul temporaire avec la dilution de la constitution du parti, la bataille pour l’avenir du NPD est loin d’être terminée. Nous appelons tous ceux qui sont opposés au changement dans le préambule de la constitution à nous aider à continuer le combat!

Le fait de cliquer sur « J’aime » sur les groupes Facebook est bon pour le moral, mais nous avons besoin d’un soutien réel à apporter des changements réels. Nous demandons à tous ceux qui nous ont soutenu dans cette lutte de souscrire à un abonnement à La Riposte maintenant, afin que nous puissions continuer le combat.

Un abonnement de base de 12 numéros à La Riposte est seulement 20 $, mais pour mieux nous aider dans la lutte pour le socialisme, nous vous proposons des abonnements de solidarité pour une contribution mensuelle de 5 $, 20 $, 50 $ ou tout autre montant.

Avec votre aide et votre soutien, nous avons pu faire en sorte que il y ait une voix forte pour le socialisme au congrès de 2013. Avec votre soutien et votre abonnement, nous pouvons rendre cette voix socialiste encore plus forte pour les luttes à venir.

Rejoignez-nous dans la lutte!

Pour vous abonner, envoyez un chèque (à l’ordre de « La Riposte »), ou un spécimen de chèque pour mettre en place un abonnement de solidarité à:

La Riposte Boite Postale 82, Succ H, Montréal, Québec, H3G 2K5

[Vimeo] Atefa Akbary défend le socialisme à la convention federale du NPD 2013

[Vimeo] Farshad Azadian défend le socialisme à la convention federale du NPD 2013 (en anglais)